mercredi 17 octobre 2018

Ces artistes embarqués dans l'Odyssée verte

Ils sont révoltés et atterrés par l'attentisme politique. Ils veulent dénoncer, éveiller en s'emparant du processus créatif pour investir l'espace public et l'action citoyenne. Artistes de renommée internationale ou éco-artistes engagés, ils sont les nouveaux expérimentateurs et médiateurs du changement environnemental. Leurs œuvres détiennent-elles les clefs d'un futur écologiques ? 

L'écologie n'a pas toujours été le dada des artistes. Elle fut longtemps l'apanage d'activistes politiques. Et si un artiste s'en emparait, il était d'emblée taxé de radical ou de militant de pacotille. Pourtant, lors de la Biennale de Venise de 1968, l'Argentin Nicolas Uriburu ose un geste solitaire dans le paysage artistique de l'époque, colorer les eaux du canal de Venise en vert fluorescent pour en dénoncer la pollution. Provocatrice, cette teinture assumée sera reprise en 2010 par Greenpeace dans la rivière Riachuelo à Buenos Aires. Geste artistique pour ébranler le politique, loin d'être obsolète, au contraire. Évolution lente des mentalités, statuo quo révoltant, les performances des années 1970 n'ont pas suffi. On se souvient pourtant des belles heures de l'engagement, celles des... 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Ces artistes embarqués dans l'Odyssée verte

Ils sont révoltés et atterrés par l'attentisme politique. Ils veulent dénoncer, éveiller en s'emparant du processus créatif pour in...